La soupe à l’ail de Castille

La soupe à l’ail de Castille

Nous aimons tous et toutes consommer une bonne soupe à l’ail bien chaude et réconfortante surtout quand la saison hivernale s’est installée ou qu’elle perdure quelque peu dans le temps.

Dans le monde, il existe une grande variété de soupes classiques, dont la soupe l’ail. Dans tous les cas, l’ingrédient principal d’une soupe est toujours composé d’une bonne base naturelle. Il peut s’agir de viande, de poisson ou de volaille à laquelle viennent s’ajouter des légumes, des herbes et des épices.

Le secret de la soupe à l’ail

Le secret de la soupe à l’ail espagnol ou soupe de Castille réside dans sa sobriété. Ce qui en fait une recette simple et économique au cœur de la Castille.

Malgré sa simplicité, la préparation de ce plat est très variée. Cette recette est l’une des plus classiques dans la plupart des villages de Castille. D’ailleurs, de plus en plus de restaurants la proposent dans leur carte en guise d’entrée.

Les origines de la soupe à l’ail

Une origine rustique et régionale

La soupe à l’ail de Castille, ou « sopa de ajo » en espagnol, est une soupe traditionnelle espagnole originaire de la région de Castille qui est située dans le centre de l’Espagne. Il est difficile de déterminer avec certitude l’origine exacte de la soupe à l’ail de Castille. C’est un plat populaire depuis de nombreuses années dans cette région et il n’y a pas de documentation claire sur sa provenance.

Cependant, on peut supposer que la soupe à l’ail de Castille s’est développée en réponse à un besoin de nourriture chaude et copieuse pour les paysans et paysannes de la région. La Castille est une contrée rurale où le travail dans les champs peut être parfois difficile et épuisant, surtout pendant les mois d’hiver. La soupe à l’ail, qui est à la fois nourrissante et réconfortante, était donc un plat parfait pour les ouvriers et ouvrières agricoles. La soupe à l’ail leur fournissait l’énergie suffisante pour affronter la journée.

En outre, la soupe à l’ail est également un plat économique et simple à concocter. La préparation utilise des ingrédients de base tels que l’ail, le pain et l’eau, qui étaient facilement disponibles pour les gens de la région de Castille.

Au fil des ans, la soupe à l’ail est devenue une spécialité traditionnelle dans la région de Castille et est maintenant considérée comme l’un des plats les plus représentatifs de la cuisine locale.

Une origine aux vertus thérapeutiques

La soupe à l’ail est un plat incroyablement polyvalent qui a une histoire aussi riche que sa saveur. Probablement originaire de la Rome antique où elle est appréciée par de nombreuses cultures depuis des siècles. D’ailleurs, on lui attribuait des vertus curatives. Au départ, elle est réalisée à partir d’ail, sauté dans de l’huile d’olive et du bouillon de légumes. Et elle était servie avec une série d’herbes et d’épices pour plus de saveur. C’était un excellent moyen d’apporter des nutriments essentiels tout en constituant un repas sain et délicieux.

Les différentes recettes de ce plat goûteux ont été transmises de génération en génération. Depuis, sa popularité s’est répandue dans le monde entier.

Aujourd’hui encore, manger de la soupe à l’ail — ou tout autre type de soupe — peut être incroyablement bénéfique pour la santé.

Elle est maintenant considérée comme un dîner simple et bon marché dans de nombreux pays.

La recette de la soupe à l’ail de Castille

Sans plus attendre, voici une recette typique

Ingrédients :

  • 8 tranches de pain rassis blanc ou gris
  • 10 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe de paprika
  • 2 litres d’eau
  • 10 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre au goût
  • 3 œufs
  • (Jambon ou chorizo, coupé en petits dés facultatif)

Préparation :

  1. Dans une grande casserole, on verse plus ou moins 10 cuillères à soupe d’huile d’olive et on chauffe à feu moyen.
  2. L’ail pelé et coupé en petits dés est ajouté dans la casserole et on laisse cuire pendant environ 2 à 3 minutes, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que l’ail soit légèrement doré.
  3. Le paprika et le pain rassis coupés en petits morceaux sont rajoutés dans la casserole. Le tout est bien mélangé pour que le pain s’imbibe d’huile et d’ail.
  4. L’eau est ensuite ajoutée et portée à ébullition.
  5. Ensuite, on diminue le feu et on laisse mijoter pendant environ 20 minutes, jusqu’à ce que le pain soit complètement dissous et que le liquide ait une texture épaisse et crémeuse.
  6. Dans un bol séparé, les œufs sont battus et versés dans la casserole en remuant rapidement pour éviter la formation de grumeaux. (Si vous le souhaitez, vous pouvez également ajouter des dés de jambon ou de chorizo à ce stade.)
  7. On laisse mijoter la soupe pendant encore 2 à 3 minutes pour cuire les œufs.
  8. On l’assaisonne avec du sel et du poivre selon votre goût.
  9. Et voilà ! Votre délicieuse soupe est prête.

Elle est servie chaude et peut être accompagnée de tranches de pain grillé, de jambon ou de saucisses, en option ou au gré des envies.

Voici deux liens vers des recettes de soupe à l’ail proposées par des chefs renommés de France et d’Espagne :

Les bienfaits nutritionnels de la soupe à l’ail

Les soupes sont très nutritives pour un minimum de calories, tout en apportant une hydratation et un sentiment de satiété. Elle est particulièrement bonne pour la santé en raison des niveaux élevés d’antioxydants présents dans l’ail. En termes de nutriments et de bienfaits pour la santé, grâce aux différents ingrédients que constitue la soupe à l’ail de Castille.

Apports nutritionnels

  • Les œufs, riches en protéines, fournissent des nutriments importants tels que la vitamine D et le zinc.
  • L’ail, est riche en antioxydants et en composés sulfurés ont des propriétés anti-inflammatoires et anti-bactériennes. Cela peut aider à réduire le risque de maladies cardiovasculaires et à améliorer la circulation sanguine.
  • L’huile d’olive, riche en acides gras mono-insaturés bénéfiques pour le cœur et la santé.
  • Le pain rassis fourni des fibres et des glucides complexes pour l’énergie.

En ce qui concerne les calories, la soupe à l’ail de Castille avec des œufs contient environ 250-300 kcal par portion de 250 ml, en fonction des quantités d’huile d’olive et de pain rassis utilisées. Cependant, il est à noter que les valeurs nutritionnelles peuvent varier en fonction de la recette et des ingrédients utilisés.

Les ouvrages traitant de la soupe à l’ail de Castille

Il y a plusieurs livres de cuisine qui traitent de la soupe à l’ail de Castille, notamment :

« La Cocina Castellana » de Maria Mestayer de Echague : ce livre de cuisine traditionnelle espagnole comprend plusieurs recettes de soupe à l’ail de Castille.

« Cocina Castellana » de Antonio Mingote : cet ouvrage propose une sélection de recettes de cuisine castillane, y compris la soupe à l’ail.

« La Cocina de Castilla y León » de Pedro y Diego Lomas : ce livre de cuisine régionale espagnole comprend plusieurs recettes traditionnelles de Castille et Léon, y compris la soupe à l’ail.

Ces livres peuvent être trouvés en ligne ou dans les librairies spécialisées en cuisine ou en langue espagnole.

La gastronomie latine est une cuisine riche en saveur dont les ingrédients du quotidien se trouvent en général dans la cuisine de tous les jours.

La préparation prend moins de 30 minutes. La soupe à l’ail est consommée dans de nombreux pays comme la France, l’Italie et l’Espagne, où elle est considérée comme un plat savoureux.

Elle apporte des nutriments essentiels dans son alimentation, tout en constituant un repas délicieux qui peut être adapté à tous les goûts. Alors, pourquoi ne pas essayer de préparer une soupe à l’ail aujourd’hui ? C’est un excellent moyen de profiter d’un dîner économique, **rapide **et surtout approprié lors des journées froides d’hiver.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

2 réflexions sur “La soupe à l’ail de Castille”

  1. J’adore cette recette, comme tous les pats à base d’ail … merci de l’avoir partagé et je l’ai inscrite le menu de cette semaine 😉

Laissez un commentaire

Retour en haut